Le cloud Computing

Veille technologique

Le Cloud Computing qu'est ce que c'est ?

Pour simplifier, le cloud computing est la fourniture de services informatiques (serveurs, stockage, bases de données, gestion réseau, logiciels, outils d’analyse, intelligence artificielle, etc.) via Internet (le cloud) dans le but d’offrir une innovation plus rapide, des ressources flexibles et des économies d’échelle. En règle générale, vous payez uniquement les services cloud que vous utilisez (réduisant ainsi vos coûts d’exploitation), gérez votre infrastructure plus efficacement et adaptez l’échelle des services en fonction des besoins de votre entreprise.

Source : Microsoft Azure

Quels sont les avantages et les inconvénients du Cloud Computing ?

Le cloud computing permet aux utilisateurs de disposer des avantages suivants :

  • Pour les petites entreprises, le cloud permet de lancer un service sans aucun investissement capitalistique en hardware et peu en software. C’est une solution, souvent moins couteuse (20 à 25% d’économies) qui permet aussi de faire évoluer le système en évitant les paliers d’investissements,
  • Il permet de bénéficier d’économies d’échelle qui ont une répercussion économique. Pas d’investissement dans les infrastructures et peu dans l’entretien du parc informatique (serveurs, application, système de sauvegarde de données, ..),
  • Possibilité d’avoir accès à des services parfois coûteux à moindre prix et de manière évolutive,
  • La mutualisation des ressources permet de disposer de capacités illimitées en matière de stockage et de bande passante,
  • La sécurité du stockage des données est optimale.

Cependant ce système représente quelques inconvénients:

  • L’entreprise dépend de son prestataire, tant au niveau technique que de la qualité de service, il faut par conséquent être attentif à travailler avec un prestataire de qualité qui connaît les applications métier et les contraintes du secteur d’activité de l’entreprise,
  • En cas de panne internet, ou d’une mauvaise connexion, l’entreprise peut être fortement perturbée. Aucun prestataire sérieux ne vous garantira une disponibilité de ses données à 100%,
  • L’entreprise perd la maîtrise de son système informatique et notamment le cycle de vie des applications (elles auront peut être tendance à changer trop souvent (ce qui peut perturber les équipes) ou au contraire trop peu souvent en fonction du mode de fonctionnement du prestataire),
  • Cela complique les questions d’ordre juridiques (sur la localisation des données) ou celle des assurances (sur les indemnités en cas de sinistre par exemple),
  • Les risques d’attaque et de perte de confidentialité sont augmentés car selon le système utilisé, l’entreprise ne pourra pas forcément travailler ou disposer de ses données hors réseau,
  • Le retour à un service informatique « internalisé » est souvent coûteux et complexe.